Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le secteur forestier du Nouveau-Brunswick est un moteur économique important pour la province puisqu’il emploie plus de 24 000 personnes. Pour assurer la viabilité à long terme de nos forêts et maintenir la compétitivité dans cet important secteur, il faut trouver un équilibre entre le renouvellement, la récolte et la régénération.

Les herbicides sont des outils importants de gestion de la végétation et sont utilisés dans le cadre d’une approche stratégique en matière d’aménagement forestier. Les produits que le secteur forestier utilise de nos jours ont largement été étudiés et utilisés depuis 40 ans. Les pratiques forestières modernes sont conçues par des forestiers agréés et des biologistes à l’aide de technologies de pointe et de meilleures pratiques de gestion.

L’utilisation d’herbicides homologués vise à dégager les jeunes conifères de concurrence immédiate en éliminant la végétation dominante ou environnante indésirable et est souvent nécessaire au cours des années critiques de l’implantation.

Des mécanismes sont en place pour assurer une surveillance étroite de l’utilisation des herbicides des forêts du Nouveau-Brunswick. En voici quelques-unes.

  • L’application d’herbicides est réglementée par les gouvernements fédéral et provincial. Ils travaillent de concert pour assurer une utilisation sécuritaire et responsable des herbicides.
  • Tous les produits antiparasitaires utilisés au Nouveau-Brunswick doivent être homologués par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada.
  • Le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux offre une sécurité supplémentaire en exigeant un certificat d’applicateur que l’on peut obtenir à la suite d’un contrôle des connaissances et qui autorise l’utilisation de pesticides à usage non domestique afin que les pesticides soient utilisés convenablement et en toute sécurité.
  • Le permis énonce les conditions visant à protéger l’environnement, notamment les exigences de retrait des particularités environnementales sensibles, les limites relatives à l’application dans des conditions venteuses et le besoin d’informer le public. 
  • De plus, les appareils d’épandage aérien sont bien calibrés et sont munis d’équipement de pulvérisation technologique moderne, qui utilise des systèmes d’orientation par GPS.

Il est important de savoir que le gouvernement du Nouveau-Brunswick s’en remet à l’évaluation et aux décisions spécialisées de Santé Canada pour prendre des décisions fondées sur les faits et les données scientifiques.

Santé Canada réévalue régulièrement le glyphosate. La décision de réévaluation annoncée le 28 avril 2017 a conclu que les produits qui contiennent du glyphosate ne présentent pas de risques inacceptables pour la santé humaine ou l’environnement lorsqu’ils sont utilisés conformément au mode d’emploi sur l’étiquette.