Gouvernement du Nouveau-Brunswick

La composition de la Commission des droits de la personne est double: elle est constituée des membres de la Commission, qui se compose de la Présidente et des membres qui sont nommés par la lieutenante-gouverneure en conseil; et des agents de la Commission chargés de l'administration quotidienne et du fonctionnement de la Commission.

Les agents de la Commission sont responsables du volet de la sensibilisation et de l'éducation, ainsi que pour la réception, l'enquête et la médiation des plaintes de discrimination. Ils préparent également des rapports sur les plaintes pour une présentation lors des réunions de la Commission qui ont lieu plusieurs fois par an.  Le directeur de la Commission agit également comme secrétaire de la Commission au cours de ces réunions.

La Commission elle-même ne procède pas à des audiences sur les plaintes de discrimination, mais détermine, avec la recommandation du personnel, si une plainte doit être rejetée ou devrait être renvoyée pour une audience devant la Commission du travail et de l'emploi, qui est un tribunal indépendant.

Les membres de la Commission des droits de la personne sont nommés au moyen de concours publics pour lesquels la sélection est fondée sur le mérite. Les vacances sont annoncées sur le site Web des organismes, conseils et commissions.

 

Claire Roussel-Sullivan, présidente

Début
ClaireRoussel-Sullivan

Originaire du Nouveau-Brunswick, Mme Roussel-Sullivan est conseillère principale en ressources humaines et possède plus de vingt-cinq années d’expérience dans tous les aspects de la gestion des ressources humaines. Elle a notamment occupé des postes de direction en ressources humaines dans l’une des plus importantes sociétés d’énergie du Canada. Elle a vécu et travaillé dans toutes les provinces maritimes ainsi qu’en Alberta et en Colombie-Britannique. Elle a donc acquis une vue d’ensemble des ressources humaines ainsi qu’une expertise dans des domaines tels que les ressources humaines stratégiques, la diversité, les droits de la personne, la discrimination, le harcèlement, la rémunération des cadres, les relations avec les employés, la gestion du changement, la formation et le perfectionnement et le recrutement.  

Elle a une vaste expérience des ressources humaines, ayant été généraliste, spécialiste et gestionnaire au sein de divers ministères du gouvernement fédéral et de grandes entreprises du secteur privé. Elle est actuellement conseillère principale en ressources humaines auprès d’un large éventail d’organismes.  

Mme Roussel-Sullivan est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université de Moncton et d’un diplôme en éducation des adultes de l’Université St. Francis Xavier. Elle a également suivi le programme de leadership avancé de la Thunderbird School of Global Management à Phoenix, en Arizona.  

Lorsqu’elle ne travaille pas, Mme Roussel-Sullivan aime jardiner, voyager, faire du conditionnement physique et passer du temps avec ses quatre enfants adultes. Elle habite dans le sud-est du Nouveau-Brunswick avec son conjoint, Martin. Notes biographiques en date du 13 aout 2020.

Début
randy-dickinson

Randy Dickinson est un défenseur de longue date des personnes handicapées et des droits de la personne et a été un citoyen du Nouveau-Brunswick toute sa vie. Il a occupé divers postes professionnels durant sa carrière, notamment celui de directeur des activités de camping et des relations communautaires, puis celui de directeur général du Conseil canadien pour la réadaptation des handicapés, désormais connu sous le nom de Timbres de Pâques Nouveau-Brunswick. Il a ensuite travaillé pendant plusieurs années au Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées à titre de directeur général. Il a alors été affecté au poste de directeur général du Conseil du Premier ministre sur la stratégie de la santé et de l’Association canadienne des paraplégiques avant de retourner à son poste au Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées jusqu’à sa retraite.

Grâce à son service communautaire, Randy a reçu l’Ordre du Canada en 1999 et est devenu membre l’Ordre du Nouveau-Brunswick en 2022. Il a reçu diverses autres distinctions publiques pour les efforts qu’il a déployés dans sa vie professionnelle et celle de bénévole au nom des personnes handicapées.

Randy déjà été président de la Commission de 2010 à 2015 et est un membre actif du Comité consultatif Ville amie des aînés de Fredericton, est coprésident de la John Wood Foundation et de la Semaine de sensibilisation à la situation des personnes handicapées du Nouveau-Brunswick et a rempli un mandat à la présidence du Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées.

Randy vit à Fredericton avec sa femme, Karen, une ergothérapeute. Notes biographiques en date du 15 août 2022.

Début
ShelleyDumouchel

Shelley Dumouchel a été admise au Barreau du Nouveau-Brunswick en 1994 après avoir obtenu son baccalauréat en droit et son baccalauréat ès arts de l’Université du Nouveau-Brunswick.

De 1994 à 2008, elle a travaillé comme avocate associée à Oromocto et à Fredericton où elle a acquis une grande expérience dans les domaines du droit de la famille, du droit des assurances, du dommage corporel, de l’immobilier et des testaments et successions. De 2008 à 2011, Shelley était la conseillère juridique principale du Bureau du curateur public du Nouveau-Brunswick. En 2011, elle est retournée à la pratique privée et dirige son propre cabinet depuis.

Native de Perth-Andover, au Nouveau-Brunswick, Shelley vit avec sa famille à Fredericton. En plus d’élever une famille et de pratiquer le droit, Shelley est l’un des membres fondateurs de la clinique d’aide juridique d’Oromocto, présidente suppléante de la Commission de recours de la santé mentale, arbitre en vertu de la Loi sur la réglementation des alcools et membre de la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick. Notes biographiques en date du 25 mars 2020.

Début
elizabeth-forestell

Elizabeth Forestell a grandi à Saint John au Nouveau-Brunswick et a obtenu un diplôme de l’Université du Nouveau-Brunswick. Au cours de sa carrière de 40 ans en gestion d’organismes à but non lucratif, Elizabeth a travaillé dans les domaines de la santé mentale, de la justice pour les jeunes, de la justice criminelle, de la violence contre les femmes, des services aux réfugiés et d’une grande diversité de services communautaires. Elle a pris sa retraite en 2020 à titre de présidente-directrice générale de The Neighbourhood Group à Toronto.

Elizabeth est heureuse de revenir dans sa ville natale de Saint John. Notes biographiques en date du 15 août 2022.

Début
AnnieGuitard

Annie Guitard est originaire de Balmoral et est une mère de deux petits garçons. Graduée en travail social de l’Université de Moncton en 2013, elle a obtenu un Juris Doctor à l’Université de Moncton en 2021 et elle a été admise au sein du Barreau du Nouveau-Brunswick en juin 2022. Elle travaille présentement à son propre compte en tant qu’avocate dans le domaine du droit de la famille, droit immobilier et droit successoral. Elle siège également en tant que membre pour les tribunaux de la santé mentale.

Auparavant, Annie a travaillé au sein du Ministère de la Santé en tant que défenseure des malades psychiatriques pendant cinq ans avant de faire un retour aux études. Ce travail lui a permis de faire avancer les droits légaux, humains et civils des individus en placement non volontaire. Par ailleurs, elle eut la chance d’informer les individus hospitalisés en placement non volontaire, les familles, le personnel des hôpitaux et les collectivités des droits légaux et civils de ses individus ainsi que fournir un moyen de résoudre les plaintes de ses individus.

En 2019, elle fut coordonnatrice générale du réseau national d’étudiants Pro Bono en plus d’y avoir fait du bénévolat pour l’année 2018. Elle a également siégé au sein du comité d’examen de l’Association des travailleurs sociaux du N-B et elle possède des expériences de stages en protection de l’enfance, au Développement social, et en stabilisation légale, au Centre Hospitalier Restigouche.

Son but ultime en tant qu’avocate : aider les individus marginalisés à naviguer le système judiciaire, les représenter lors de litiges et faciliter l’accès pour tous, de façon égalitaire, à la justice. À son avis, offrir à la communauté est d’une importance cruciale. Notes biographiques en date du 7 juillet 2022.

Début
phylomene-zangio

Phylomène a plus de 25 ans d’expérience en gestion administrative. Elle a été coordinatrice de projets éditorial à la Revue de l’Université de Moncton pendant plus d’une décennie, puis directrice générale au centre communautaire d'apprentissage pour adultes du Sud-Est. Actuellement, elle occupe le poste de gestionnaire administrative au Réseau de Santé Vitalité et membre du conseil de la magistrature du Nouveau-Brunswick.

Phylomène est connue pour son implication communautaire, pour l’engagement envers l’égalité des femmes et pour l’inclusion professionnelle et sociale des immigrantes et immigrants au Nouveau-Brunswick. Immigré au Nouveau-Brunswick de la République démocratique du Congo, il y a plus de 30 ans, elle est titulaire de diplômes en gestion d’entreprise et en technologies de l’information de l’Université de Moncton.

Lauréate 2018 du prix de Top 25 immigrants in the Maritimes, elle aussi reçu le prix d’excellence en leadership et influence Black Excellence Award en 2015 et 2016.

Parmi ses multiples activités communautaires bénévoles : Phylomène a été la première coprésidente du Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick et la fondatrice du Conseil provincial des personnes d'ascendance africaine du Nouveau-Brunswick (CPPAANB), elle a siégé au sein de nombreux conseils d’administration et a aussi été active dans des comités parentaux d’appui d’écoles, au Comité consultatif communautaire en santé mentale au Réseau de santé Vitalité, au Comité consultatif sur la pauvreté et l'inclusion sociale de la ville de Moncton, et à la Commission pour la diversité d'Artsnb. Elle est la mère de Nash Zangio. Notes biographiques en date du 15 août 2022.