get_involved_header-f

La grande variété de points de vue a enrichi l’ensemble des propositions. Il est donc évident qu’un bon nombre de zones méritent d’être protégées dans la province.

Les secteurs ont été recommandés par nos partenaires du milieu de la conservation, des scientifiques, des Premières Nations, des clubs de chasse et de pêche, des naturalistes, des organismes du secteur des loisirs et des citoyennes et citoyens.

Une équipe gouvernementale multidisciplinaire a examiné les secteurs ayant une grande diversité d’espèces et d’habitats pour cerner des utilisations conflictuelles des terres tout en tenant compte de leur importance culturelle.

    

Merci à tous ceux qui ont proposé de nouvelles terres
et plans d’eau à protéger

« Je suis encouragé par le soutien exceptionnel de plus de 110 organisations, groupes communautaires et citoyens engagés qui ont proposé des terres et des plans d’eau à protéger. Merci à tous ceux qui se sont réunis pour aider à protéger les espaces naturels du Nouveau-Brunswick. »

Le ministre Holland

conservation_process-f

Comment le processus de conservation a-t-il fonctionné?

1. SECTEURS PROPOSÉS :

Les zones qui méritent d’être protégées dans la province ont été proposées par des Premières Nations, des chefs de file du milieu de la conservation, des détenteurs de droits, des parties prenantes et des citoyennes et citoyens.

 

2. ZONE CANDIDATE À LA CONSERVATION:

Plus de 400 000 ha de zones candidates à la conservation ont été créés au moyen d’un examen des documents sur les espèces et les habitats, des utilisations actuelles des terres et des candidatures reçues. Les Premières Nations, nos partenaires du milieu de la conservation, les gestionnaires des terres, les parties prenantes et les citoyennes et citoyens intéressés ont eu l’occasion de fournir des commentaires sur ces zones.

 

3. ZONES PROTÉGÉES :

Après examen de toute l’information disponible, 384,789 hectares des zones candidates à la conservation ont été établies en tant qu’aires protégées du Patrimoine naturel, ce qui nous permet d’atteindre notre objectif, soit 10 % d’aires protégées au Nouveau-Brunswick.
 

Qu’en est-il des propositions soumises par le grand public?
 

Les zones candidates à la conservation ont par la suite été affichées dans une carte interactive à des fins de rétroaction. En utilisant les renseignements reçus de toutes les sources, elles ont ensuite été évaluées pour déterminer lesquelles deviendraient des aires protégées du Patrimoine naturel.

 

nominate_image
Consultez la carte interactive du patrimoine naturel protégé
 
  Vous voulez être tenu informé alors que nous continuons notre travail sur les aires protégées au Nouveau-Brunswick?
 

VOIRE LA CARTE

 

M’INSCRIRE

bottomborder